Une Question de Confort
Bien que la plupart d'entre vous pensent le contraire, les sous-vêtements ne sont pas du tout confortables. Mais c'est devenu une telle habitude que vous n'y prêter même plus la moindre attention. Et pourtant, en se déshabillant, les marques des élastiques sur la peau sont bien visibles et montrent le traumatisme qu'elle subit au quotidien… Mais lorsque l'on a goûté à la liberté de vivre Sans-Contraintes et que l'on essaye (à tout hasard) de remettre un sous-vêtement, sentir ces élastiques qui enserrent la poitrine et les épaules (pour le soutien-gorge), la taille et l'entrejambe (pour la culotte) est devenu une sensation absolument insupportable ! Cette sensation d'emprisonnement assez bizarre, est devenue une véritable torture !

En ce qui concerne la culotte, s'en affranchir est relativement simple car personne ne peut savoir que vous ne portez rien sous votre jupe ou votre pantalon. Au début, vous avez l'impression que tout le monde le sait, mais cela ne reste qu'une impression. Après quelques temps, vous n'y faites plus attention et vous oubliez que vous ne portez rien. Mais si toutefois vous avez tout de même peur que l'on découvre votre intimité, sachez que c'est très peu probable. A moins de le faire franchement exprès ou de porter une mini-jupe un jour de grand vent, il y a très peu de chance que quiconque s'en apercevoir.

Pour le soutien-gorge, c'est un peu plus délicat car une des premières craintes que l'on a, concerne le regard des gens. Un regard que vous pouvez ressentir comme réprobateur concernant votre audace ou envieux de votre liberté ? Peut-être réprobateur parce que justement, envieux…
Cette peur est totalement injustifiée : c'est vous qui vous la créez. Dans l'ensemble, les gens n'en ont rien à faire et s'ils regardent, c'est plus par surprise qu'autre chose. Et même s'ils vous jugeaient, serait-ce si grave ? Ne vous est-il jamais arrivé de croiser quelqu'un dans la rue et d'émettre une opinion sur cette personne (concernant sa coiffure, ses vêtements, ses tatouages, ses piercing…) ? Croyez-vous échapper à cette règle ? Dans ces cas, il suffit alors de relativiser et de faire comme si de rien n'était.

L'autre crainte concerne les nouvelles sensations qu'engendre le fait de ne plus porter de soutien-gorge car vous n'avez plus l'habitude de les ressentir. Sans soutien-gorge, vos seins sont libres de tous mouvements et bougent plus. Cependant, avec le temps, cette sensation s'estompe car vos seins se raffermissent et bougent donc beaucoup moins. Sans compter que les douleurs au dos et aux épaules disparaitront. Vous respirerez mieux et vous vous sentirez plus libre, voir plus féminine.

Bien sûr, lors des 2 premières semaines sans soutien-gorge, il se peut que vous ayez mal aux seins car ils n'ont plus l'habitude d'être libres. Certaines femmes en concluent trop vite que leurs seins vont en souffrir, mais ce n'est pas le cas. C'est le signe au contraire qu'ils commencent à reprendre vie : un peu comme quand on reprend le sport après un long arrêt. Au final, ces douleurs disparaissent totalement, au bout de quelques semaines, et vous constaterez que, même sans soutien-gorge, vos seins ne bougent plus autant que lors des premiers jours.

Une fois toutes ces contraintes dépassées, vous constaterez qu'il est bien plus agréable de vivre ainsi. Et c'est également plus pratique pour s'habiller le matin : il suffit juste d'enfiler une robe, ou un T-shirt avec une jupe ou un pantalon et hop, on est prêt ! ! !

En été, être en tenue légère sans rien en dessous et ne pas sentir de sous-vêtements qui collent à la peau est un véritable confort…
Mais que l'hiver ne vous freine pas dans cette démarche, ce n'est pas quelques centimètres carrés de tissu en plus ou en moins qui font la différence…

N'hésitez plus et tentez l'expérience en nous rejoignant dans cette liberté retrouvée !